NewDetail

AICEP
Agência para o Investimento e Comércio Externo de Portugal

CABEÇALHO

Nielsen s’est penché sur les attentes des Français en matière de remise. De plus en plus disent vouloir des promotions adaptées à leur consommation et se rendent sur la Toile pour cette raison.

Depuis la pandémie, la ruée vers les ventes en ligne ne se dément pas. Mais pourquoi les Français privilégient-ils toujours ce canal ? Bien sûr, le gain de temps et la praticité de ces ventes en quelques clics restent le principal moteur. NielsenIQ note néanmoins qu’aujourd'hui, 16% des Français déclarent acheter en ligne pour y trouver des promotions et offres personnalisées. Un chiffre qui étonne au vu du contexte inflationniste, où on aurait pu s’attendre à la volonté de trouver des remises surtout plus généreuses.

 

« Pour des raisons économiques et également écologiques, la promotion par le prospectus amorce un nouveau virage et « la fidélité des consommateurs se reposera de plus en plus sur la capacité des différents acteurs à massifier des offres pertinentes et ciblées », assurent les équipes de NielsenIQ. Le panéliste a mesuré les résultats d’une enseigne omnicanale de type drugstore. Un an après la mise en place un programme de personnalisation, son trafic aurait progressé de +8% et de +5% sur ses ventes via ses porteurs de carte. Bien sûr, il ne s’agit que d’une enseigne et les promotions généreuses restent souvent très attractives pour les visites en magasin et pour déclencher l’achat. Il n’empêche, si Egalim 1 n’est pas revu et que la générosité des produits alimentaires ne dépassera donc pas 34%, d’autres pistes existent pour rendre plus efficaces ces prix réduits.

Partilhar